Même les rhinoséros pleurent parfois - Marie-Josephe Faure

10 mai 2017

Titre : Même les rhinocéros pleurent parfois
Auteur : Marie-Josephe Faure
Auto-édition
Nombre de pages : 254
Disponible ici
Résumé :
D’après une histoire vraie, la vie dans toute sa mesure, tour à tour brutale et drôle.
Les répercussions de la Seconde Guerre mondiale au cœur des familles, l’évolution de la société, les rapports hommes-femmes, vus avec des yeux d’enfant, avec un sens aigu de l’observation et du ressenti.
Le cahin-caha de l’enfance, les violences conjugales, la maladie, la spirale des dettes, rien ne parviendra à mettre à terre notre héroïne. 
C’est une femme maintenant. Mais c’est une femme qui veut rester, coûte que coûte, une fille. Une fille sous la seule influence de la dictature du grand maître de l’esthétique.
D’expériences « beauté » cocasses en de furtifs lâcher-prises, finalement cette femme ne renonce jamais.
Résister par tous les moyens. Encaisser. Faire comme si tout allait bien.
Maître dans l’art du camouflage, dans l’art de porter le masque, mi caméléon mi Commedia dell’arte, l’auteur, tour à tour, se laisse prendre au piège des apparences et le dénonce. 
Pourtant aucune hypocrisie dans ce texte, écrit avec une sincérité touchante.
C’est le récit d’une femme qui doit parfois tricher dans un seul but : rester fidèle à son serment.
Ce récit poignant vous propose de suivre le parcours semé d'embûches d'une femme qui ne cesse jamais de se battre.




- Sorry sorry mais aujourd'hui la chronique est très courte mais je n'étais vraiment pas inspirée -

 Je tiens à remercier Marie-Josephe Faure qui ma permis de découvrir un petit bout de son histoire à travers son livre.





On va suivre Marie-Josephe pendant une bonne partie de sa vie. Que ce soit quand elle est petite, ou plus grande lorsque qu'elle est devenu maman. On va la suivre un peu partout à des moments clés de sa vie.



Et franchement, je suis septique et mitigée. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais à vrai dire, découvrir la France d'avant, la France d'après guerre. Et pendant plus de la moitié de l'histoire on suit son divorce et les multiples allés et retours au tribunal parce qu son ex ne fait rien pour faciliter les choses.

J'avais plus l’impression de lire un journal intime où l'auteur a confessé une bonne partie de sa vie. Mais est-ce que je peux reprocher ça à un roman autobiographique ? Je ne pense pas.

Il n’empêche que la plume de l'auteur est très agréable. Mais je me suis bien ennuyée pendant plus de la moitié du roman. Et pourtant la vie du personnage a tout pour que je m'attache, elle a le cancer, sa mère est alcoolique, son père est violent, le père de son enfant une vrai ordure, elle est victime harcèlement que ce soit moral ou physique ... Et franchement elle mérite le respect pour tout ce qu'elle a vécu ! Et on voit bien que les rhinocéros ont la peau dure. Mais je suis passé complètement à côté. Je ne saurais expliquer pourquoi ... Peut-être que ce roman conviendrait plus a une personne plus âgée que moi, qui a vécu a la même époque.




Je ne sais trop quoi penser de ce livre, qui était tout de même agréable à lire. Le genre autobiographique est loin d'être dans mes favoris, c'est peut-être ça qui a joué dans cette lecture. Je n'en sais trop rien. Si vous l'avez lu dites moi ce que vous en avez penser. Je tiens tout de même à dire que le personnage a été très forte et très courageuse parce qu'elle en a vu de toutes les couleurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...